3 courses - 3 duos vainqueurs

Class40

La classe internationale forte de sa mixité

Imaginée en 2004 comme une catégorie facilitant l’accès à la course océanique, la Class40 connaît dès 2006 un engouement exceptionnel, à peine dix mois après la rédaction de la jauge. A ce jour, ce sont près de 160 voiliers qui sont sortis des chantiers, avec un panel d’architectes internationaux. Cette classe se fonde sur des règles simples où les évolutions technologiques sont contraintes pour des raisons financières mais où les recherches d’évolution des formes de carène sont libres et donc extrêmement variées.

 

class40 - Les skippers

Description

Dix-sept nations sont ainsi représentées et plus d’une vingtaine d’architectes du monde entier ont planché sur le sujet pour trouver le meilleur compromis dans cette « box rule », où la longueur ne peut excéder 12,19 mètres, la largeur 4,50 mètres, le tirant d’eau 3,00 mètres, le poids 4 500 kg et la voilure au près 115 m2. En quinze années, la Class40 a bien évolué : l’esprit reste toujours aussi convivial et ses adhérents font preuve d’une approche toujours plus engagée.

Rassemblant des skippers de tout horizon, Figaro, IMOCA, Mini 6.50 mais aussi des amateurs éclairés, la Class40 est devenue incontournable dans le milieu de la course au large, permettant aux uns d’accéder à de belles carrières nautiques et aux autres de réaliser leurs rêves de large. 

Sa mixité se retrouve dans son internationalité, sa vocation pro-am et ses skippers féminins. Son calendrier de course est dense et inclus toutes les prestigieuses courses transocéaniques françaises ou étrangères

  • Caractéristiques techniques

    Longueur maximum : 12,19 m (40 pieds)
    Largeur maximum : 4,50 m
    Tirant d’eau maximum : 3,00 m
    Tirant d’air : 19,00 m
    Poids lège : 4 500 kg
    Ballasts maximum : 1 500 litres
    Surface de voile au près : 115 m2
    Trois appendices maximum, quilles fixes, carbone interdit dans les coques, mâts carbone fixes, huit voiles maximum embarquées…

  • Visuel Classe

Trois appendices maximum, quilles fixes, carbone interdit dans les coques, mâts carbone fixes, huit voiles maximum embarquées…