3 courses - 3 duos vainqueurs

Imoca

IMOCA GLOBE SERIES

Depuis 45 ans, les plus grands marins ont écrit les plus belles histoires et aventures humaines, en navigant autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance.

L’IMOCA (International Monohull Open Class Association) fut créée en 1991 pour mettre en place une structure capable de réglementer les aspects techniques de la course au large en solo ou en double. Dirigée par les skippers et leurs teams, la classe soutient et promeut des courses mythiques telles que le Vendée Globe, La Transat Jacques Vabre et la Barcelona World Race. Aujourd’hui, l’IMOCA est l’une des classes les plus fortes au monde avec plus d’une vingtaine d’équipes actives.

L’IMOCA a lancé le championnat du monde des Globe Series, qui est constitué d’un programme de courses en solitaire et en double sur quatre ans (2018-2021), et qui se termine avec le Vendée Globe. Il fonctionne sur un système de points, qui permettent d'établir un classement à la fin du championnat et de nommer un Champion du Monde. 

Le programme des IMOCA Globe Series 2018-2021 est le suivant :

  • Monaco Globe Series (1er-8juin 2018) : double, coefficient 2
  • Route du Rhum-Destination Guadeloupe (départ 4 novembre 2018) : solitaire, coefficient 4
  • Transat Jacques-Vabre (départ 27 octobre 2019) : double, coefficient 4
  • Bermudes 1000 race (départ printemps 2019) : solitaire, coefficient 2
  • The Transat (départ 10 mai 2020) : solitaire, coefficient 4
  • New York-Vendée (départ juin 2020) : solitaire, coefficient 4
  • Vendée Globe (départ 8 novembre 2020) : solitaire, coefficient 10

A l'issue de ce programme, le titre de Champion du Monde IMOCA est attribué au navigateur qui s’est le plus illustré sur toute la saison des Globe Series.

imoca - Les skippers

Description

LES IMOCA60

Conçus avant tout pour surfer dans les mers du Sud, les IMOCA60 sont parmi les plus rapides des monocoques de course au large.Ce sont aussi de véritables laboratoires de développement qui trouvent leurs applications par la suite dans la plaisance moderne : quilles pivotantes, spinnakers asymétriques, bout-dehors, carènes puissantes, foils... mais ils ont aussi recours à des énergies renouvelables, aux technologies de pointe en matière de communication et aux dispositifs de sécurité active.

Un certain nombre de règles encadrent la conception des IMOCA60 : longueur de 60 pieds (18,28 m), largeur maximale de 5,85 m, tirant d’air (29 m), tirant d’eau, couple de redressement, tests de stabilité à différents angles...

Les dernières évolutions de la jauge visent à améliorer les marges de sécurité sur les deux points les plus sensibles : le mât et la quille. Ils sont maintenant standardisés et tout bateau neuf doit adopter ces deux éléments monotypes. Du même coup, les équipes qui ont entrepris la construction de bateaux neufs ont exploré d’autres pistes, notamment le remplacement des dérives classiques par des foils visant à favoriser des effets de sustentation et alléger le bateau.

Le match entre « foilers » et classiques entraîne des stratégies de course totalement différentes tant les atouts des uns et des autres sont de nature différente.

  • Longueur maximum : 18,28 m (60 pieds)
    Largeur maximum : 5,85 m
    Tirant d’eau maximum : 4,50 m
    Tirant d’air : 29,00 m
    Poids lège : libre
    Surface de voile au près et au portant : libre

  • Visuel Classe

Ballasts limité à quatre, mât standardisé, voile de quille standardisé, appendices limités à cinq, nombre de voiles embarquées limité à neuf…