Histoire de la Transat Jacques Vabre

En vingt-quatre années d’existence, la Transat Jacques Vabre a réussi à s’imposer comme la plus longue transatlantique en double, tous les deux ans. Elle a également convaincu les coureurs et enthousiasmé le public, confirmé son bien-fondé et l’implication de ses partenaires. L’idée originelle est simple : une grande course prend sa source sur un parcours historique : la route du café. Une épreuve qui est un savant mélange de goûts, de crus, d’arômes et de caractère.

1993
La création d’une grande course

Le Havre, port caféier par excellence, se transforme en port de départ pour la première transat aux saveurs café : 1993 voit la naissance de cette nouvelle épreuve océanique réservée aux solitaires devant rallier Cartagena en Colombie. Le 31 octobre, 13solitaires sur 8 monocoques et 5 multicoques prennent le départ de cette première édition de la route du café…

En multicoque, après un départ difficile, Paul Vatine et Laurent Bourgnon entament un duel incroyable dans des alizés très virulents.Le Normand emporte la mise après 16 jours 46 minutes avec pourtant une heure et dix-sept minutes de retard ! L’explication tient au fait que Paul Vatine, victime d’un choc avec un pneumatique d’assistance bénéficie de neuf heures et dix minutes de bonification…

En monocoque, Yves Parlier négocie parfaitement l’anticyclone des Açores : il se joue des hautes pressions par le Sud et sème définitivement ses concurrents. En 18 jours 23 heures et 38 minutes, il remporte cette première édition de la Transat Jacques Vabre.

Vainqueurs

- Monocoque 60 : Cacolac d’Aquitaine – Yves Parlier (18j23h38min)
- Multicoque 60 : Haute Normandie – Paul Vatine (16j00h46min)

1995
Un double express

1995 sera l’année double avec onze partants :6 monocoques et 5 multicoques pour une traversée de l’Atlantique qui relie pour la deuxième fois Le Havre à Cartagena en Colombie.

Les conditions météorologiques sont favorables puisque à peine plus de deux semaines plus tard, Paul Vatine inscrit de nouveau son nom au palmarès, cette fois accompagné deRoland Jourdain.

Côté monocoque, le tandem Jean Maurel - Fred Dahirel domine largement la flotte avec plus d’une journée d’avance en Colombie sur le couple Jean-Yves Hasselin-Hervé Besson…

Vainqueurs

Monocoque 60 : Côtes d’Or – Jean Maurel & Frédéric Dahirel (21j08h40min)
Multicoque 60 : Région Haute Normandie : Paul Vatine & Roland Jourdain (14j12h25min)

1997
Une édition corsée

Trente-six marins répondent à l’appel de cette troisième édition. Dix-huit bateaux au départ : six multicoques Orma, huit monocoques Imoca,  deux multicoques 50 pieds, deux monocoques 50 pieds.

En multicoque Orma les frères Bourgnon, Laurent et Yvan, font cavaliers seuls et terminent la course avec plus d’une journée d’avance sur le duo Vatine-Nélias. Tout comme Yves Parlier, associé à Éric Tabarly, en Imoca, qui devancent largement le tandem Thiercelin-Wavre au classement général.

Du côté des 50 pieds, Hervé Cléris et Ronan Delacou s’imposent chez les multicoques ; Pete Goss et Raphaël Dinelli, eux, en monocoque.

Vainqueurs

Monocoque 50 : BMW Performances – Pete Goss& Raphaël Dinelli (24j09h00min)
Multicoque 50 : Climat de France – Hervé Cléris& Ronan Delacou (29j17h15min)
Monocoque 60 : Aquitaine Innovations – Yves Parlier& Eric Tabarly (19j23h19min)
Multicoque 60 : Primagaz – Laurent Bourgnon & Yvan Bourgnon (14j07h37min)

1999
Un goût amer

La Transat Jacques Vabre propose un départ décalé pour les vingt bateaux : 8 multicoques Orma, 10 monocoques Imoca, 2 monocoques 50 pieds. Les monocoques doivent parcourir près de 4 500 milles tandis que les multicoques ont plus de 5 500 milles à effectuer. Une tempête redoutable sera malheureusement au rendez-vous et sera responsable de la disparition de Paul Vatine…

En multicoque Orma, Loïck Peyron et Franck Proffit sont les premiers à déborder la marque obligatoire de la Barbade. Le duo ne sera plus rattrapé.

Du côté des monocoques Imoca, alors qu’ils étaient en tête pendant toute la course, Catherine Chabaud et Luc Bartissol se voient contraints de faire une escale technique pour récupérer un spinnaker. Thomas Coville et Hervé Jan s’imposent alors à Cartagena…

En monocoque 50 pieds, le duo Emma Richards et Miranda Merron franchit la ligne en vainqueur.

Vainqueurs

Multicoque 50 : Pindar – Emma Richards & Miranda Merron (25j07h54min)
Monocoque 60 : Sodebo – Thomas Coville& Hervé Jan (19j17h31min)
Multicoque 60 : Fujicolor – Loïck Peyron & Franck Proffit (15j02h08min)

2001
Un expresso allongé

La Colombie laisse place au Brésil, Salvador de Bahia remplace Cartagena. Désormais il faut franchir le Pot au noir pour arriver la « tête à l’envers » dans l’hémisphère Sud… Les 12monocoquesImoca et 7 monocoques 50 pieds font route directe quand les 14 multicoquesOrma doivent parer l’île d’Ascension…

Les trimarans Orma bénéficient de conditions météo favorables, le duo Franck Cammas- Stève Ravussin explose les compteurs en arrivant dans le port brésilien avec trois heures et demi d’avance sur le couple Alain Gautier et Ellen MacArthur.

Pour les monocoques Imoca,les tandemsn’ayant pas de marque de parcours à contourner,ils dégolfent rapidement.Roland Jourdain et Gaël Le Cléac’h sont sacrés vainqueurs à Salvador avec cinq heures de marge sur Mike Golding et Marcus Hutchinson.

En monocoque 50 pieds, le duo britanniqueAlex Bennet et Paul Larsen s’impose.

Vainqueurs

Monocoque50 : One Dream One Mission – Alex Bennet & Paul Larsen (18j16h34min)
Monocoque 60 : Sill Plein Fruit – Roland Jourdain & Gaël Le Cléac’h (16j13h23min)
Multicoque 60 : Groupama – Franck Cammas & Steve Ravussin (14j09h03min)

2003
Un café serré

Trente-huit bateaux sont amarrés dans le bassin Paul Vatine : 14 multicoques Orma, 17 monocoques Imoca, 5 monocoques 50 piedset 2 multicoques 50 pieds. Le départ des multicoquesestdécalé : un coup de vent les empêche de s’élancer le lendemain du coup de canon donné pour les monocoques. Ils partent quatre jours après et n’ont plus à contourner l’île d’Ascension. Route directe pour tout le monde…

En monocoque Imoca, le couple Jean-Pierre Dick-Nicolas Abiven sort en tête du Pot au noiret fait le break, tandis que la place de dauphin est âprement disputée entre Jourdain-Thomson et Golding-Thompson qui ne sont séparés à l’arrivée à Salvador de Bahia que de 19 minutes…

Quant aux trimaransOrma, ils déboulent tout schuss et Franck Cammas, cette fois associé à Franck Proffit, réalise le doublé avec plus d’une heure de marge sur Jean-Luc Nélias et Loïck Peyron.

Chez les 50 pieds, les duos britanniques Conrad Humphreys - Paul Larsen et Rob Hobson - Alex Newman s’imposent respectivement en monocoque et multicoque.

Vainqueurs

Monocoque 50 : Hellomoto – Conrad Humphreys & Paul Larsen (22j06h21min)
Monocoque 60 : Virbac – Jean-Pierre Dick & Nicolas Abiven (17j15h18min)
Multicoque 60 : Groupama – Franck Cammas & Franck Proffit (11j23h10min)

2005
Un cru robusta

Cette édition s’annonce disputée avec 10 multicoques Orma, 12 monocoques Imoca, 6 monocoques 50 pieds et 7 multicoques 50 pieds.

Cette édition sera l’une des plus dures de l’histoire de la Transat Jacques Vabre : une grosse dépression vient balayer la flotte au milieu du golfe de Gascogne. 10 bateaux abandonnent.

En multicoque Orma, Pascal Bidégorry et Lionel Lemonchoisfinissent comme des fusées après deux semaines de mer et trois heures d’avance sur Fred Le Peutrec et Yann Guichard.

En monocoqueJean-Pierre Dick, associé à Loïck Peyron est imperturbable malgré la pression du duo Roland Jourdain -Ellen MacArthur qui ne leur concède qu’une grosse demie heure !

Sur leur nouveau trimaran de 50 pieds, les Escoffier père et fils survolent le débat en bouclant le parcours en un peu plus de douze jours…

En monocoque 50, Joe Harris et Josh Hall franchissent la ligne en vainqueur.

Vainqueurs

Monocoque 50 : Gryphon Solo – Joe Harris & Josh Hall (19j09h05min)
Multicoque 50 : Crêpes Whaou ! – Franck-Yves Escoffier & Kevin Escoffier (12j06h13min)
Monocoque 60 : Virbac – Paprec – Jean-Pierre Dick & Loick Peyron (13j09h19min)
Multicoque 60 : Banque Populaire – Pascal Bidégorry & Lionel Lemonchois (14j01h46min)

2007
Un arôme épicé

La Transat Jacques Vabre s’ouvre à la nouvelle classe des 40 pieds qui aligne trente partants… Les monocoques Imoca sont en force avec 17 équipages ; 8 multicoques 50 pieds et 5 multicoques Orma complètent la flotte. Un record de participation avec 60 bateaux.

Du côté des Class40, le match est intense pour le duo italien Giovanni Soldini-Pietro d’Ali qui réalise un parcours sans faute devant Dominic Vittet et Thierry Chabagny.

Franck-Yves Escoffier s’impose une nouvelle fois avec Karine Fauconnier en Multi50.

En Imoca, Michel Dejoyeaux secondé par Manu Le Borgne fait parler la poudre à Salvador de Bahia après avoir été pourchassé par Marc Guillemot et Charles Caudrelier qui arrivent à trois-quarts d’heure derrière…La course a été extrêmement disputée avec pas moins de sept leaders successifs.

Franck Cammas claque sa troisième victoire sur la Transat Jacques Vabre en compagnie de Stève Ravussin, avec un temps canon de dix jours.

Vainqueurs

Monocoque 40 : Telecom Italia – Giovanni Soldini & Pietro D’Ali (22j13h02min)
Multicoque 50 : Crêpes Whaou ! – Franck-Yves Escoffier & Karine Fauconnier (15j22h27min)
Monocoque 60 : Foncia – Michel Desjoyeaux& Emmanuel Le Borgne (17j02h37min)
Multicoque 60 : Groupama – Franck Cammas & Steve Ravussin (10j00h38min)

2009
Une saveur astringente

Le Brésil fait place au Costa Rica : il n’y a plus de Pot au noir à traverser. Il est remplacé par la mer des Caraïbes. Sixmulticoques 50 pieds et quatorzemonocoques Imoca sont au départ.

Ce nouveau parcours est très attractif et très sélectif, surtout avec une énorme dépression qui s’installe sur la route directe au milieu de l’Atlantique ! Cette tempête scinde la flotte des Imoca en deux, ceux qui font le dos rond sans casse et qui filent alors vers les Antilles, avec Marc Guillemot et Charles Caudrelier en éclaireursjusqu’à Puerto Limon.

Le Multi50 de Franck-Yves Escoffier avec Erwan Le Roux comme co-équipier l’emporte en mer des caraïbes.

Vainqueurs

Multicoque 50’ : Crêpes Whaou ! – Franck-Yves Escoffier & Erwan Le Roux (15j15h31min)
Monocoque 60’ : Safran – Marc Guillemot et Charles Caudrelier (15j19h22min)

2011
Un café frappé

Le départ est reporté de 74 heures tant la Manche est mouvementée. QuatorzeClass40, sixMulti50 et treizeImoca sont au départ.

Trois dépressions successives éclaircissent les rangs des trois classes avec 15 abandons. Les monocoques (Class40 et Imoca) font route directe vers le Costa Rica, quand les Multi50 doivent contourner Saint-Barth et La Barbade.

Du côté des Class40, le match est de toute beauté, Yannick BestavenetÉric Drouglazet s’échappent rapidement et un peu plus de trois semaines après Le Havre, Puerto Limon leur ouvre les portes du succès…

Seuls deux Multi50 arrivent à bon port avec Yves Le Blévec et l’architecte Sam Manuard en vainqueurs.

EnImoca, les partisans de la voie septentrionale font le break et Jean-Pierre Dick aligne une nouvelle victoire dans la Transat Jacques Vabre, cette fois avec Jérémie Beyou comme co-équipier en un peu plus de deux semaines.

Vainqueurs

Monocoque 40 : Aquarelle.com – Yannick Bestaven & Eric Drouglazet (21j17h59min)
Multicoque 50 : Actual – Yves Le Blevec & Samuel Manuard (17j17h07min)
Monocoque 60 : Virbac – Paprec 3 – Jean-Pierre Dick & Jérémie Beyou (15j18h15min)

2013
Les fragrances brésiliennes

Les coups de vent succèdent aux tempêtes en ce milieu d’automne en Manche et surtout dans le golfe de Gascogne. Départ reporté pour tous, puis escale temporaire à Roscoff pour les Class40… 26 Class40, 6 Multi50, 10 Imoca et 2 Mod70 prennent le départ en direction d’une nouvelle destination : Itajaí (Brésil).

Si la sortie de Manche reste maniable, une nouvelle dépression génère une mer démontée au large du cap Finisterre… Les Class40 font un pit-stop en baie de Morlaix.

Les Class40 alignent des moyennes incroyables.Sébastien Rogues et Fabien Delahaye remporte la course, talonné par les Espagnols Alex Pella et Pablo Santurde et leduo germano-français Jörg Riechers et Pierre Brasseur.

En Multi50, le couple Le Roux-Élièss’impose, il n’a fait réellement le break que dans la baie de Rio.

Du côté des Imoca, c’est Vincent Riou avec Jean Le Cam qui franchit la ligne en vainqueurau Brésil avec quatre heures de marge sur Marc Guillemot et Pascal Bidégorry.

En Mod70, le duo Josse-Caudrelier ne met que onze jours pour rallier Itajaí avec cinq heures d’avance sur Gavignet-Foxall.

Vainqueurs

Monocoque 40 : GDF SUEZ - Sébastien Rogues & Fabien Delahaye (20j21h41min)
Multicoque 50 : FenêtréA Cardinal - Erwan Le Roux & Yann Eliès (14j17h40min)
Monocoque 60 : PRB - Vincent Riou &Jean Le Cam (17j00h41min)
Mod70 : Edmond de Rothschild - Sébastien Josse & Charles Caudrelier (11j05h03min)

2015
Une édition corsée

Quarante-deux duos se sont élancés du Havre le dimanche 25 octobre pour rejoindre le port brésilien, Itajaí : 14 Class40, 4 Multi50, 20 Imoca et 4 Ultimes.

Les conditions météos sont dures voire brutales pour la majorité de la flotte.

En Class40…La victoire estindécise jusqu’à la ligne d’arrivée : Yannick Bestaven et Pierre Brasseuren tête à l’entrée du Pot au Noir, mais se font rattraper par ses poursuivants ! Il faut toute la hargne du duo pour conserver à peine deux heures d’avance à l’arrivéesur le duo Maxime Sorel et Samuel Manuard.

En Multi50, Erwan Le Roux et Giancarlo Pedote arrivent en tête à Itajaí, le skipper signe sa troisième victoire avec le même bateau sur la Transat Jacques Vabre !

En Imoca, c’est l’arrivée des Imoca à foils. Armel Le Cléac’h et Erwan Tabarly prennent le commandement dans les alizés, mais le Pot au Noir redistribue les cartes. Vincent Riou et Sébastien Col sortent les premiers du piège et contiennent jusqu’à l’arrivée le retour de ses poursuivants. Vincent Riouremporte ainsi sa deuxième victoire d’affilée.

Pour les Ultime, la course se transforme en duelentre François Gabart-Pascal Bidégorryet Thomas Coville- Jean-Luc NéliasL’écart crée reste quasiment le même à l’arrivée à Itajaí en faveur du duo Gabart-Bidégorry…

Vainqueurs

Monocoque 40 : Le Conservateur – Yannick Bestaven & Pierre Brasseur (24j8h10min)
Multicoque 50 : FenêtréAPrysmian - Erwan Le Roux & Giancarlo Pedote (16j22h29min)
Monocoque 60 : PRB - Vincent Riou & Sébastien Col (17j00h22min)
Ultime : Macif  - François Gabart & Pascal Bidégorry (12j17h19min)