3 courses - 3 duos vainqueurs

Beijaflore

Skipper
William Mathelin-Moreaux
Voir la fiche
Co-skipper
Marc Guillemot
Voir la fiche
FRA 154
  • Architecte : Marc Lombard
  • Date de mise à l'eau : 2018
  • Chantier (constructeur) : Gepeto
  • Port d'attache : Lorient (56)
  • Longueur : 12.19 mètres
  • Largeur : 4.5 mètres
  • Surface de voilure au près : 115 m2
  • Surface de voilure au portant : 300 m2
  • Source de production d'énergie à bord : Alternateur et hydrogénérateur

Presse

Adrien FRANÇOIS
afrancois883@beijaflore.com
+ 33 (0)6 61 97 41 92

Annie Pigny
annie@rivacom.fr
+ 33 (0)6 07 66 79 41

+ d'infos

Skipper

25 ans - Paris
Lorient

William Mathelin-Moreaux

Depuis le départ, Beijaflore me soutient à 100%. Le Groupe m'a donné les clés pour réussir ce projet ambitieux et la chance d’être coaché par un grand nom de la voile, Marc Guillemot. Cette Route du Rhum est une course mythique, un événement sensationnel, j’ai mesuré l’envergure de cette course et son aura en la vivant de l’intérieur. J’en garde d’excellents souvenirs. Durant cette transatlantique, qui fut la première pour moi, j’ai dû faire preuve de persévérance, de détermination. Beaucoup de marins en Class40 ont abandonné ou se sont réfugiés au port pendant que je continuais face à une mer déchaînée et des rafales allant jusqu'à 60 nœuds. Mais je ne regrette rien, bien au contraire, j’ai énormément appris sur moi. Je suis fier de cette 16ème place, l’aboutissement de deux années de travail et une belle place de bizuth pour couronner le tout. Bref un plaisir pur et simple !

Participations  classements

Palmarès complet

Co-skipper

60 ans - Quimper
La Trinité sur Mer

Marc Guillemot

Partager notre métier, notre passion fait sens à un moment dans une carrière de marin. Depuis quelques temps, je ressentais l’envie de transmettre ma passion et mon savoir-faire. Ce partage a pu s’effectuer à travers le coaching de William pendant sa préparation à la Route du Rhum. Faire la Jacques Vabre avec lui est une étape supplémentaire puisque nous allons traverser l’Atlantique ensemble. Au travers de sa première expérience en solo, Il a pu mesurer l’engagement mental et physique, il s’est confronté à ses propres limites, mais surtout il a vu qu’il pouvait réussir. Tout l’enjeu pour cette année sera celui de lui donner les clés pour maîtriser et mieux performer. Nous avons la chance d’avoir un sponsor qui nous fait entièrement confiance, qui nous met dans les meilleures dispositions possibles, à commencer par le bateau, une «bête de course», l’un des 2 derniers nés de la catégorie Class40. Avec William, nous avons un défi à relever : celui de mieux nous connaître. Nous allons nous entraîner toute cette saison, nous allons concourir en juillet lors de la course Les Açores-Les Sables puis nous aborderons la Jacques Vabre avec de belles ambitions. C’est en navigant que l’on progresse, à nous de jouer !

Participations  classements

Palmarès complet

Partenaires

Partenaire

Beijaflore

Partager notre métier, notre passion fait sens à un moment dans une carrière de marin. Depuis quelques temps, je ressentais l’envie de transmettre ma passion et mon savoir-faire. Ce partage a pu s’effectuer à travers le coaching de William pendant sa préparation à la Route du Rhum. Faire la Jacques Vabre avec lui est une étape supplémentaire puisque nous allons traverser l’Atlantique ensemble. Au travers de sa première expérience en solo, Il a pu mesurer l’engagement mental et physique, il s’est confronté à ses propres limites, mais surtout il a vu qu’il pouvait réussir. Tout l’enjeu pour cette année sera celui de lui donner les clés pour maîtriser et mieux performer. Nous avons la chance d’avoir un sponsor qui nous fait entièrement confiance, qui nous met dans les meilleures dispositions possibles, à commencer par le bateau, une «bête de course», l’un des 2 derniers nés de la catégorie Class40. Avec William, nous avons un défi à relever : celui de mieux nous connaître. Nous allons nous entraîner toute cette saison, nous allons concourir en juillet lors de la course Les Açores-Les Sables puis nous aborderons la Jacques Vabre avec de belles ambitions. C’est en navigant que l’on progresse, à nous de jouer !

Dans l'actualité